Jean-Bernard Lafonta : co-fondateur du groupe HLD

Né à Neuilly-sur-Seine le 30 septembre 1961, Jean-Bernard Lafonta est un entrepreneur français qui a travaillé successivement dans de nombreuses entreprises. Chez Wendel, il devient président du conseil d'administration. En 2010, il a cofondé le groupe HLD.

La création du groupe d'investissement financier HLD

Après avoir quitté ce poste qu'il occupait au sein de la firme Wendel dans les années 2010, Jean-Bernard Lafonta a créé le groupe d'investissement financier HLD. Pour cela, il faut savoir que les patrons et entrepreneurs français avec lesquels il travaille lui donnent 80 millions d'euros.

A découvrir également : Comment reconnaître les signes d'une infestation d'insectes ?

Afin de se constituer un capital propre. Il est important de rappeler que lui et ses partenaires optent pour un investissement dans des TPE ayant un profil de croissance entrepreneuriale.

Cet investissement financier devient (dans les années 2017) douze fois plus important que le capital initial de Jean-Bernard Lafonta. Le groupe HLD prend alors 5 milliards de dollars en valeur d'entreprise.

A lire en complément : Ce qu’il faut savoir sur les crypto-monnaies

C'est le résultat d'un portefeuille de différentes participations avec de nombreuses pépites industrielles de premier plan. À l'instar de Kiloutou (location), Microwave Vision (systèmes électroniques) ainsi que TSG (équipements pour le secteur de l'énergie).

Jean-Bernard Lafonta : son départ de la structure Wendel en 2020

Gardez à l'esprit que dans les années 2020, la société d'investissement HLD de Jean-Bernard Lafonta compte plus de 12 structures. Et ce avec un développement de 10% en moyenne en France et en Europe.

Autrement dit, la structure a accumulé un montant égal à 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires (CA). Dans le futur, cinq ans plus tard (2028), la firme veut doubler sa taille.

En d'autres termes, l'entreprise décide d'avoir plus de poids sur le marché européen au bout de cinq ans. C'est un pari assez réaliste pour Jean-Bernard Lafonta qui, tout au long de sa carrière, a démontré sa performance dans la définition de sociétés non cotées en bourse.